Communiqué de PRG 75- La fédération de Paris se prononce contre la déchéance de nationalité

Communiqué de presse

Réunie en Assemblée générale ce 23 janvier 2016, la fédération de Paris du Parti Radical de Gauche (PRG) se prononce contre toute inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution et soutient la proposition du Président du groupe des députés Radicaux de Gauche en faveur d’un élargissement de la dégradation civique.
Dans un contexte difficile où les symboles doivent rassembler les Français, la fédération préfère soutenir une réflexion parlementaire qui porterait sur un élargissement de la notion de dégradation civique pour les terroristes, conformément aux dispositions de l’article 422-3 du Code pénal, c’est-à-dire non seulement sur l’interdiction à vie d’exercer tous droits civiques, civils et familiaux, mais également en l’élargissant aux droits sociaux. La dégradation civique constitue une peine suffisamment infamante pour répondre à l’objectif d’exclusion à l’encontre de ceux qui ont voulu gravement attenter à la Nation.
Le 24 juin 2016
Parti Radical de Gauche Paris
@PRG_75 

Elections Régionales : VOTONS Pour une Ile-de-france Humaine !

Madame, Monsieur, cher(e)s habitants du 2e arrondissement,
Les Élections régionales en Ile-de-France se tiendront les 6 et 13 décembre. Dès dimanche, chacune et chacun d’entre nous devra se positionner pour déterminer l’avenir de notre Région pour les prochaines années.
La difficile période que nous traversons suite aux évènements du 13 novembre et la formidable réaction de notre Capitale au sens large (habitants, services publics, forces de l’ordre, professionnels, etc.) nous incitent à être à la hauteur. Notre Démocratie est en jeu, faisons la vivre, Votons !
J’ai personnellement cosigné avec mes collègues du Groupe PRG-PS du 2e arrondissement un texte (cf. ci-dessous) pour appeler à la mobilisation citoyenne.

°°°

A titre personnel, j’appelle plus précisément à voter pour la liste de Claude BARTOLONE, « Pour une Ile-de-France Humaine » qui saura poursuivre le formidable travail mis en œuvre ces dernières années dans notre territoire, sur la base d’un large rassemblement à gauche… d’autant plus que figurera sur cette liste en 6e position Maxime DES GAYETS.

En tant qu’élu de notre arrondissement, Maxime incarne la proximité et la disponibilité. Il saura mobiliser son énergie et sa profonde connaissance des dispositifs régionaux au service de chacune et chacun d’entre nous et de notre territoire, en parfaite coordination avec l’action municipale portée par Anne HIDALGO.

Une raison de plus pour voter dimanche et pour soutenir la liste de Claude BARTOLONE avec Marie-Pierre DE LA GONTRIE en tête de liste parisienne.
A dimanche,
Amicalement,
Olivier MAILLEBUAU

—————–

VOTONS !
Cher-e-s concitoyen-ne-s,
 Le 13 novembre, notre ville, Paris, notre pays, la France, a été la cible d’un assassinat de masse, d’un véritable acte de guerre. La barbarie terroriste a fauché des vies, meurtrie des corps et plongé nos esprits dans l’effroi. Ce qui a été visé ce sont nos valeurs et nos principes. Ce qui a été visé, c’est notre mode de vie, notre quotidien. Ce qui a été visé, c’est la jeunesse, c’est ce que représente Paris, c’est ce que nous sommes !
Nos pensées vont vers les victimes et les blessés, leurs familles et leurs proches. Qu’ils sachent qu’ils peuvent compter sur notre solidarité. A Paris, les agents des services publics nationaux et municipaux, forces de sécurité, protection civile ou encore personnel hospitalier ont su répondre présents dans ces épreuves. Qu’ils en soient encore remerciés. Ils sont précieux à notre communauté, à notre capacité à vivre ensemble, à cette ville que nous souhaitons heureuse, dynamique et solidaire malgré les moments tragiques que nous traversons.

Face aux actes terroristes, le Président de la République et le Gouvernement ont immédiatement réagi avec fermeté et détermination. Les mesures nécessaires ont été prises pour assurer la protection de tous  et mener la guerre contre Daesh « sans aucun répit ni aucune trêve », comme l’a dit le Chef de l’Etat. Cette lutte contre Daesh, ses hommes comme ses idées, ne se fera pas en quelques jours. Nous le savons. Mais nous y sommes pleinement engagés.

Lorsque le Chef de l’Etat s’est exprimé devant le Parlement réuni en Congrès, il a appelé à la Concorde nationale pour la défense de notre universel républicain et laique.
Cette unité nécessaire n’est pas que l’affaire des partis politiques. Elle est notre responsabilité et notre bien commun : les comportements et les propos contraires aux exigences républicaines ne peuvent donc avoir de place.

D’évidence, le fait même de voter aux prochaines élections prend donc une dimension particulière. Il s’agit d’un acte d’attachement à ce que nous avons en commun. Un acte de résistance et de solidarité face à la terreur. Un acte de mobilisation. Voter, c’est signifier que la démocratie est plus forte que l’obscurantisme. Voter c’est faire la preuve que la démocratie n’est pas faible, qu’elle ne vacille pas sous les balles.
Aussi, nous espérons que vous serez nombreux à venir dans les bureaux de vote, les 6 et 13 décembre prochain.
 Vive la République, vive la France, vive l’Ile-de-France, vive Paris !
Véronique Levieux, Maxime des Gayets, Olivier Maillebuau

Elus de la Mairie du 2ème arrondissement de Paris

Compassion et solidarité avec les familles et proches des victimes des attentats meurtriers de Paris

Le Secrétariat National du PRG réuni ce matin à 9h30 a exprimé toute sa compassion et sa solidarité avec les familles et proches des victimes des attentats meurtriers de Paris.

Le PRG rend solennellement hommage aux forces de l’ordre et aux personnels médicaux qui ont œuvré toute la nuit face à la terreur et à la barbarie.

Le PRG, face à l’ignominie, en appelle à une France unie dans sa douleur, dans sa fierté et apporte tout son soutien au Président de la République et au gouvernement pour protéger notre pays, les Français et pour agir avec la plus grande fermeté face à la radicalisation qui, cette nuit, s’est traduite en actes terroristes.

La République est attaquée. Elle doit se défendre. Toutes les lois en vigueur permettant de faire taire et punir les ennemis de la liberté doivent être appliquées avec sévérité. Il n’y a pas de liberté pour les ennemis de la liberté.

Le PRG en appelle aussi à la responsabilité de tous les dirigeants politiques pour garder sang-froid et décence.

L’heure est à l’unité et au rassemblement de toute la nation pour défendre les valeurs de la République.

Un Arbre de la Laicité dans le 2e arrondissement

Les Radicaux de gauche du 2e arrondissement remercient les 185 citoyennes et citoyens du 2e arrondissement qui ont voté en faveur du projet de plantation d’un Arbre de la Laïcité dans le cadre du Budget participatif 2015 de la Ville de Paris.
Dans un contexte difficile pour les valeurs républicaines, cette initiative non seulement liée à l’intérêt local mais également à l’intérêt général, est symboliquement particulièrement intéressante. Cette plantation permettra de réaffirmer notre attachement aux valeurs universelles portées par la loi du 9 décembre 1905.
La Laïcité n’est pas un anticléricalisme ou la justification à des théories nauséabondes ! Elle demeure le seul garant du vivre ensemble face aux ravages que représentent la tentation du renfermement sur soi, le racisme, l’antisémitisme ou le communautarisme religieux.
 
La liberté de croire ou de ne pas croire et la défense de la neutralité de l’Etat constituent un combat quotidien face aux tentations obscurantistes, face aux mélanges des genres entre le politique et le religieux, entre la sphère publique et le domaine privé, entre argent public et financement privé notamment dans le domaine des affaires scolaires.
Les Radicaux de gauche prendront contact avec Monsieur le Maire du 2e arrondissement afin d’engager un échange républicain sur le lieu, le contenu de la plaque qui sera jointe à l’Arbre et le moment de la concrétisation de ce projet.
Le Cercle PRG Paris 2e
(Le Parisien, 30 septembre 2015)